•  Castelsarrasin.

    Résultat de recherche d'images pour "castelsarrasin eglise st sauveur"

     

    Castelsarrasin se situe a 23,5 kilomètres de Montauban.

     

    La 1ère mention de l’église Saint-Sauveur en 961 (testament de Raymond 1er Comte de Rouergue) prouve la présence d’une agglomération dès le Xème siècle.

    En 1156, c’est sous le nom de CASTRO SARRACENO que la cité est nommée pour la 1ère fois (donation évêque de Toulouse).

    Depuis le XVIème siècle, l’étymologie de Castelsarrasin reste une énigme. Les historiens, tour à tour, ont émis des hypothèses, cherchant vainement une explication au terme SARRACENO, traduction latine de SARRASIN.

    Certains historiens l’ont attribué au souvenir ou traces de l’invasion des Sarrasins .

    à l’architecture sarrasine des tours de l’ancien château (techniques rapportées des Croisades) à la couleur brune des fortifications (calcinées sous l’effet d’un feu violent) Mais l’absence de vestiges et la rareté des documents obligent à la prudence.

    Citons toutefois la proposition étymologique formulée en 2004 par Florent Hautefeuille.

    Castro Sarraceno pourrait être le nom donné à notre cité, fondée par Raymond Sarraceni (écrit aussi Sarrasi), haut dignitaire du Comte de Toulouse au XIIème siècle, chargé d’édifier de nouvelles villes dans la région.

    Une ville agréable a voir avec son port dédié a Yves Cousteau .

    Inauguré en 2016 le port rénové de Castelsarrasin compte désormais une centaine d'anneaux et de nouvelles bornes d'alimentation.

    Les plaisanciers ont découvert un port modernisé, plus de places pour faire escale et un emplacement pour un bateau promenade.

    La ville enregistre plus de 15 000 nuitées fluviales.

    Une escale agréable en centre-ville, quai prolongé d'une place bordée de grands arbres.

     

    À l'extrémité nord du port, se trouve une sculpture représentant un navire en acier, et faisant office de fontaine. Elle est l'œuvre de l'artiste .

    Image associée

     

    Résultat de recherche d'images pour "port yves cousteau castelsarrasin"

    Résultat de recherche d'images pour "port yves cousteau castelsarrasin"  

     

    A 7,3 kilometres de Castelsarrasin se situe L’abbaye de Belleperche est un ancien monastère cistercien, situé à Cordes-Tolosannes, dans le département de Tarn-et-Garonne.

     

    Résultat de recherche d'images pour "abbaye de belleperche castelsarrasin"

     

    fondée au XIIᵉ siècle et reconstruite au XVIIIᵉ, elle fut fermée à la Révolution française.

    Ses bâtiments abritent aujourd'hui un musée des arts de la table.

     

    Image associée

    Image associée

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "abbaye de belleperche"

     

    Résultat de recherche d'images pour "abbaye de belleperche"

     

    MERCI de vos commentaires, gif anime, blinkie

    Montauban

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    Montauban

     

    Montauban.

     

     Image associée

     

    Première ville le plus proche de mon village natal.( 10 kilomètres)

    Montauban en 1939-1945 Montauban est une commune française située dans le département du Tarn-et-Garonne.

    Terre de repli  Si dès la fin 1936, quelques centaines de familles de refugiés espagnoles débarquent à Montauban pour fuir la Guerre civile, ce sont des milliers de républicains qui transitent par la gare de Villebourbon avant de gagner le camp de Septfonds.

    Montauban

    Dans ce cortège, Manuel Azana, président de la République espagnole « après avoir échappé à la Gestapo près du Pyla, parvient dans une ambulance à Montauban. 

    Finalement mis en résidence surveillée dans une chambre de l'hôtel du Midi à la demande du gouvernement de Vichy,  Azana à qui l'on refuse un exil au Mexique , meurt d'épuisement, le 3 novembre 1940. 

    Le préfet Durocher lui refuse des obsèques ostentatoires, la visite du maréchal Pétain deux jours à peine après ses obsèques n'y était, sans doute, pas étrangère .

    Au même moment où le dernier président de la République espagnole découvrait la patrie d'Ingres et de Bourdelle, plusieurs dizaines de milliers de réfugiés de toute l'Europe du Nord, et en particulier des sujets Belges y terminaient également leur course.  Montauban devenait un terminus pour ces milliers d'exilés qui avaient tout quitté pour ne pas revivre les horreurs et exactions allemandes de la Grande Guerre .

     

    Montauban

    Parmi ces réfugiés,  il y avait aussi Mona Lisa, La Joconde de Léonard de Vinci qui échappait au pillage et trouvait refuge avec toute une partie des collections du Louvre et du musée de Versailles dans les épais murs du musée Ingres .

    Résultat de recherche d'images pour "belle image du musée ingre de montauban"

     

    Au printemps 1944, une partie du 4e régiment SS  Der Führer  de la division Das Reich y est cantonné, avant d’être appelé en Normandie et de commettre de nombreuses exactions et massacres en route, dont celui d’Oradour-sur-Glane.

    Le Père Leonid Chrol, pope dans la ville, obtint des soldats allemands, ukrainiens pour la plupart, qu'ils quittent Montauban. 

    Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.

     

    Montauban

    L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940. Ens effusion de sang. L'Occupation et la collaboration Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice et se trouve coupée en deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands. Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale à Vichy vote les pleins pouvoirs à Pétain.

    La République est abolie.

     

    Montauban

    Les proscrits du régime Le 3 octobre 1940, le Conseil des ministres de Vichy arrête un "Statut" des juifs. Les préfets de zone sud ont la possibilité d'assigner à résidence ou d'interner les ressortissants étrangers de race juive.

    A partir de janvier 1941, le ministère de l'Intérieur créé au camp de Septfonds un centre d'internement pour les étrangers en surnombre dans l'économie française.

    Le 26 août 1942, lors de la rafle des Juifs étrangers en zone non occupée par les forces de police et de gendarmerie française, 173 personnes sont arrêtées en Tarn-et-Garonne. Mgr Pierre-Marie Théas, évêque de Montauban, rédige une lettre de protestation suite aux rafles du département et sur le respect de la personne humaine qui sera lu lors des messes du 30 août. 

    Dans nos régions, on assiste à un spectacle navrant  des familles sont disloquées des hommes et des femmes sont traités comme un vil troupeau, et envoyés vers une destination inconnue, avec la perspective des plus graves dangers et critique les mesures antisémites qui sont un mépris de la dignité humaine, une violation des droits les plus sacrés de la personne et de la famille.

    Le 11 novembre 1942, la zone libre est envahie et le département est occupé.

     

    Montauban

    A Montauban, la maison des jésuites, La Bastiolle, dirigée de 1941 à 1947 par le père Gustave Peyralade, abritera des juifs, des communistes, des Anglais parachutés, de jeunes réfractaires au Service du Travail Obligatoire.

    Plusieurs résistants y ont séjourné dont Mgr Saliège*, Mgr Bruno de Solages, Michel Debré, Léo Hamon, Jean Cassou, ainsi que le préfet de Moselle, Charles Bourrat.

    Le prochain article sera sur les villages ,près de Montauban.

    gif anime, blinkie, à bientôt,@+

     

     

    MERCI de vos commentaires, gif anime, blinkie

     

    Montauban

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .

     

     Le village voisins près  de Meauzac.

    Où je réside actuellement est 

      La Ville dieu -du temple ,  

    La gare la plus proche de Meauzac se trouve à La Ville-Dieu-du-Temple (6.3 kilomètres).

    LA-VILLE-DIEU-DU-TEMPLE (Tarn-et-Garonne)

     

    L’église de  La ville dieu du temple.

     

    Image associée

    Le monument au mort au centre du village.

    Image associée

    La mairie.

    La Mairie - La Ville-Dieu-du-Temple

    Le restaurant.

     

     

    La gare en sortant du village.

     

    Ville voisine de .

    Prés de chez moi un beau petit lac ,ou il fait bon y flâner .

    Derrière le château d'eau ,la grande salle des fêtes ,et l’école adossé a l’église .

     

    Résultat de recherche d'images pour "restaurant le templier  de la ville dieu du temple 82"

     C'est un village ou nous avons toute les commodités,je ne peut pas tout y insérer en photos   

     

    Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .Ville voisine de .

     

     

    gif anime, blinkie, à bientôt,@+

     

    gif animé, blinkie,BISOUS,signature animee

    Ville voisine de .♥

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "photo du village de la ville dieu dutemple ancienne"

      C'est dans ce village que j'habite a présent. 

     

    La légende de la ville dieu du temple. 

    La Ville-Dieu-du-Temple Situé entre deux fleuves le Tarn et la Garonne, soumis à leur attraction, le territoire de La Ville Dieu du temple de par sa position géographique même, est bien le symbole qui caractérise le nom du Département.

    Les hommes du néolithique, 4 000 ans avant notre ère, en ont constitué le premier peuplement, en exploitant les ressources de l'immense forêt d'Agre qui recouvrait la région, du confluent du Tarn jusqu'aux portes de Toulouse.

    Reste à identifier la fondation du village, édifié en 1154 par les Templiers dans un domaine Gallo-romain au retour de la 1ère Croisade à Jérusalem.

    Agrandi de nombreuses donations, le territoire de Villa Dei va s'étendre considérablement, englobant Labastide du Temple, Saint-Maurice sur la rive droite du Tarn, pénétrant jusque dans la ville de Castelsarrasin.

    Avec la disparition de l'Ordre du Temple en 1313, tous ces biens sont dévolus aux Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

    Philippe Lacomme, taxidermiste du Muséum de Toulouse, auprès de Punch (Photographie Muséum de Toulouse). L'agrandissement montre le squelette en bois de liège réalisé pour reconstituer l’éléphant, collection Muséum de Toulouse.

    La bataille de La ville Dieu a eu lieu le 8 août 1366.

    Ce fut la seule exaction anglaise sur le sol toulousain.

    Conséquence des guerres de religion en 1566, 1573 et 1628, le village sera détruit de fond en comble. Son histoire aura connu avec de nombreuses invasions, les guerres de religion, l'arrestation des Templiers, la guerre de Cent Ans et la Révolution.

    Ce sont les Romains qui y ont introduit la vigne sur ses terres peu fertiles mais, sur ce terroir la viticulture prit un grand essor et devint une des principales ressources de la Commune.

    Durant une longue période, le cirque Pinder y installa ses quartiers d'hiver, et l'on vit pendant la guerre de 1914 les éléphants de l'écurie dans les champs pour remplacer les chevaux réquisitionnés pour l'année.

    Le château, ancienne Commanderie du Temple, fut détruit.

    A sa place, s'élève une école.

    seule subsiste une très belle cave voûtée vestige d'une autre époque.

    Avant d'arriver dans le hall d'accueil du Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse, Punch, le pensionnaire du Cirque Pinder a connu bien des aventures.

    C'est un beau mâle que ses maîtres, les célèbres frères Pinder, avaient fait venir d’Asie pour les spectacles offerts en ce début de 20e siècle aux Tarn-et-Garonnais.

    Il était heureux, Maître Punch, tout à la fois ravi de profiter du doux climat local et d’aider parfois dans leurs labours les paysans de La Ville-Dieu-du-Temple.

     

     

    Un jour de novembre 1907 pourtant, après avoir dodeliné de la tête et de la trompe durant un long moment, il brisa ses lourdes chaînes, blessa son cornac et tua un cheval qui passait à proximité.

     

    Quelques jours plus tard, un régiment arriva de Montauban et une douzaine de tireurs d’élite se virent ordonner d’effectuer la triste mais inévitable besogne.

    Le 1er décembre 1907, « Maître Punch » quittait ce monde mais entrait dans l’histoire et au Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse.

    C'est là qu'un taxidermiste dut s'occuper des trois tonnes que pesait notre éléphant. Récemment restauré, Punch est fidèle au poste et attend les visiteurs du Muséum.

    Un éléphant ne meurt pas.

    Bonne journée.

     

    MERCI de vos commentaires, gif anime, blinkie

    gif animé, blinkie,BISOUS,signature animee

     

    Kettyn.

    Nouvelle signature AU FEMININ  " Visage"  de A à Y

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Le village où je suis née. Le village où je suis née.

    Le village où je suis née. 

     

    Meauzac.

    Eglise st Martin .

    Où je fut baptisée .

    Et c'est dans cette église que j'ai fait mes communions .

    Et mariée aussi par le même prêtre .

    Qui a baptisé et fait faire la communion a ma petite fille.

     

    Résultat de recherche d'images pour "eglise de meauzac" 

    Image associée

     

    Le monument aux morts.

    Monument-aux-Morts - Meauzac 

     

    La mairie.

    Où je fut marier.

    La Mairie - Meauzac

    La pharmacie.

    Le Village - Meauzac

    Le café/ restaurant. 

    Meauzac.

    L'école.

    Le Village ( école ) - Meauzac

    La rue centrale.

    Le Village - Meauzac

     le vieux lavoir restaurer.

    Meauzac. n°1

      

    Je me souviens, lorsque ma mère allait y laver le linge, elle y retrouver des connaissances du village, c’était un moment de convivialité et de papotage aussi .

    C’était le seul jour qu'elle laissait la maison, car avec quatre enfants en bas âges et le travail au champ il y avait de quoi faire .

    La vie à la campagne n’était pas comme maintenant, nous les enfants nous aidions aux travaux des champs ou autres sens rechigner .

    Ma jeunesse n'a pas été toujours facile, mais j'en garde un bon souvenir et de la nostalgie .

    Actuellement nous plaignons nos jeunes, et pourtant à certains cela leur ferai du bien de participer aux travaux de la maison .

    Le prochain billet vous parleras des villes et villages des alentours de Meauzac.

    gif anime, blinkie, à bientôt,@+

    MERCI de vos commentaires, gif anime, blinkie

     

    Mon village natal

     

    Mon village natal

    Pin It

    25 commentaires
  • Image associée

    Mon village natal. 

    Meauzac L’activité principale sur notre commune est l’agriculture : en effet sur ses 1 177 hectares, plus de 20 % sont consacrés à l’exploitation de vergers.

    Pour les amateurs de pêche, un lac de pêche est classé en deuxième catégorie piscicole.

    Un peu Histoire L’origine de MEAUZAC remonte à l’époque de l’occupation romaine.

    La voie romaine connue sous le nom de Chemin Moissagais traversait notre territoire le long de la route actuelle dite de Boutounelle.

    Une villa gallo-romaine existait près de Lacaze.

    En dépit des risques d’inondations, les populations n’ont pas hésité à occuper les rives du Tarn pour y bâtir leurs maisons et leurs fermes.

    Elles étaient attirées par la fertilité du sol.

    A cette époque, le Tarn représentait l’une des grandes voies commerciales du sud de la Gaule et le trafic était surtout agricole.

    Mais des vandales rasèrent le village vers l’an 407.

    L’église Saint Martin de MEAUZAC a une origine assez ancienne.

    église St Martin - Meauzac

     

     

    Elle fut cédée en 783, par ARGANUS, évêque de Cahors, à l’abbaye de Moissac.

    Elle fut érigée en prieuré au XIIe siècle et attribuée à la mense abbatiale.

    En mai 1369, les Anglais arrivèrent à MEAUZAC et assiégèrent le Château et y restèrent 20 ans.

    La Réforme fut introduite de bonne heure dans notre village.

    Les seigneurs barons de MEAUZAC, et notamment Guion de BAR adoptèrent les nouvelles croyances et en favorisèrent l’établissement.

    Aussi, la grande majorité des habitants professait la religion réformée ,il n’est donc pas étonnant que l’église ait été détruite en 1561 et qu’un temple l’ait remplacée quelques années après.

    Résultat de recherche d'images pour "photo  du temple a meauzac 82 190"

    Ce temple fut construit à proximité du château.

    Les protestants de Montauban ayant chassé leur évêque, Jacques DESPRES, celui-ci leva une armée pour reprendre la ville et ravager les environs.

    Mais les Montalbanais, commandés par le Vicomte de TURENNE, chef des protestants, arrêtèrent les courses de l’évêque et vinrent mettre le siège devant MEAUZAC (mai 1575).

    Le château de MEAUZAC a fait l’objet de nombreux assauts.

    En 1598, le célèbre Edit de Nantes fut publié accordant aux protestants le libre exercice de leur culte. Cette même année, un pasteur est placé à MEAUZAC (Pierre CAZAUX) .

    Cet Edit mit fin aux guerres de religion qui dévastaient MEAUZAC depuis 36 ans.

    Mais à la mort d’Henri IV, le roi Louis XIII vint assiéger Montauban en août 1621 et laissa ses troupes dans les villes voisines et ce fut ainsi que MEAUZAC reçut une garnison royaliste.

    Mais les Montalbanais reprirent MEAUZAC en juin 1622.

    En juillet 1625, le village fut encore ravagé par les troupes du roi.

    Avec la Révocation de l’Edit de Nantes le temple fut démoli.

    L’église catholique se releva donc de ses ruines au XVIIe siècle et fut construite avec les matériaux provenant de la démolition du premier temple.

    Les protestants se réunissaient dans des lieux écartés. Vers la fin du règne de Louis XV, les édits de tolérance furent rendus et les Réformés de MEAUZAC bâtirent un nouveau temple.

    Mais en 1789, le Temple est vendu par le propriétaire du terrain où il était construit et démolit.

    Le Conseil Municipal, à la requête des protestants, établit la simultané dans l’église de MEAUZAC Les services étaient donc organisés entres les catholiques et les protestants.

    Cette situation dut se maintenir jusqu’en 1801 et à partir de là, les protestants furent rattachés à ceux de LAGARDE. Un nouveau temple est construit en 1833-1834, trop petit, une tribune y fut construite en 1839.

    le presbytère date de 1843 et le clocher de 1898. Quant à l’église, elle fut transformée et agrandie en 1860.

    On ajouta le chœur et deux chapelles.

    Les murs reçurent une voûte d’ogives.

    Le minuscule clocher fut remplacé par le clocher actuel, qui repose sur un porche ouvert.

    Le chœur de l’église a été orné par CAZOTTES en 1872 de cinq tableaux muraux.

    En 1923, l’Abbé LERIS compléta cette décoration par celle de la nef.

    Bonjour.

    Prochainement je vous parlerez de meauzac.

    Mon village natal.

    gif anime, blinkie, à bientôt,@+

     

    MERCI de vos commentaires, gif anime, blinkie

    Mon village natal

    Mon village natal

    Pin It

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires